Enseignements du Vieux Maître : les 3 pôles de l’homme mature

Enseignements du Vieux Maître : les 3 pôles de l’homme mature

Il n’est de mystère pour personne que l’homme mature tourne autour de trois pôles principaux : 1) l’estomac, 2) le sexe et 3) la compétition.

Les agences de publicité l’ont bien compris lorsqu’elles tentent, par exemple, de nous vendre (à nous les hommes) des bières qui goutent les montagnes (cf. défi-compétition), des parfums qui attirent des nymphettes qui adorent perdre au strip-poker (cf. sexe) ou encore des sandwiches toujours plus gros et plus gras (cf. estomac).

Ces publicités sont toutes belles, mais ces pôles ne devraient pas être utilisés pour manipuler l’homme de cette manière, mais plutôt pour faire le bien autour de nous, ce que les Anglais appellent : « the greater good! ».

Je vous présente ici trois techniques (une variante pour chaque pôle) que vous pourrez utiliser dans votre vie de tous les jours pour faire, à votre tour, le « greater good » avec les hommes matures de votre entourage.

Ce texte est certes destiné à un public plus féminin, mais rien n’empêche mes confrères masculins de les utiliser ou encore de créer leurs propres variantes. Cependant, soyez tous avisés que les prochaines techniques ne fonctionnent que sur l’homme mature, c’est-à-dire l’homme âgé entre 18 et 55 ans (pas plus jeune, pas plus vieux).

Variante du pôle de l’estomac : la technique du lion affamé

Un jour lointain, en visitant le Zoo de Granby avec ma famille, j’entendis le dompteur de lions affirmer qu’un lion affamé était extrêmement dangereux (ils pouvaient attaquer n’importe qui n’importe quoi sans avertissement avec la plus grande férocité) alors qu’un lion gavé (c’est-à-dire après qu’il eût dégusté un copieux repas) était aussi doux qu’un chaton. Le dompteur expliqua que c’était de cette manière qu’un clown de cirque pouvait mettre sa tête dans la gueule de l’animal sans se faire dévorer. Le lion était gavé. Fallait y penser!

À tout événement, pour revenir à la technique actuelle, si vous deviez inviter un homme mature à dîner pour une négociation très serrée ou obtenir une quelconque faveur, offrez-lui à manger tout ce qu’il veut, de préférence viandes grasses et vins. Pour votre part, contentez-vous d’une soupe et salade. Résistez à cette tentation!

De cette façon, après le repas, votre invité sera digne d’un lion gavé et vous, serez affamé. Vous serez alerte, féroce et pourrez argumenter sans qu’il puisse se défendre. Cependant, comme le veut le guide du savoir-vivre, pendant le repas, contentez-vous de discuter de sujets du type « smalltalk » (ex. : la pluie et le beau temps) et attendez au dessert et café pour passer aux discussions principales.

Les résultats ne sont pas garantis, mais vos chances seront grandement augmentées en utilisant cette technique.

Variante du pôle axé sur le sexe : savoir doser l’exposition de sa peau

Pour la prochaine technique, déplaçons-nous dans un bar branché de la Grande-Allée à Québec. Scénario : une dame aperçoit ce qu’elle croit être l’homme de sa vie. Elle fait une approche pour le charmer et se fait dire non. Ce refus brime, le moment d’un instant, l’estime de soi de la dame qui ne sent plus aussi attirante qu’en début de soirée.

C’est un scénario plutôt banal qui arrive fréquemment dans ces établissements de rencontres. Que la dame soit jolie ou non n’a aucune importance, elle a commis une erreur fondamentale : elle n’a pas évalué le coefficient d’intelligence créative de son prétendant avant de se lancer dans son entreprise de séduction.

Pour illustrer ce qu’est le coefficient d’intelligence créative, disons que l’homme doté d’un haut coefficient aime le mystère et ne voudra pas voir plus de 30% de votre peau alors que l’homme ayant un coefficient plus bas souhaitera en voir au moins 70%.

Ainsi, pour vous assurer d’une meilleure emprise sur celui que vous croyez être l’homme de votre vie, vous devez d’abord évaluer son coefficient d’intelligence créative. Ne vous méprenez pas, ce coefficient n’est pas le quotient intellectuel. Un homme des plus intelligent peut être doté d’un tel coefficient très bas et, à l’inverse, l’homme le plus bête peut préférer imaginer vos courbes plutôt que de les voir réellement.

La question maintenant que les dames se posent : comment l’évaluer ce foutu coefficient !?! (ça commence vraiment à être compliqué!) La réponse est facile : pourquoi le feriez-vous? Maintenant que vous connaissez l’existence de ce coefficient, décidez vous-même, dès le départ, si vous souhaitez un homme imaginatif ou non et faites-le venir à vous en découvrant le bon pourcentage de peau.

Cela dit, si cette technique de séduction vous paraît un peu trop compliquée, vous pouvez passer à la prochaine qui est plus simple et tout aussi efficace.

Variante du pôle de la compétition : «Get acquainted with a beauty»

Restons dans ce bar branché. Si vous êtes arrivée dans ce bar seule avec des amies (filles), vous avez moins de chance d’influencer l’homme de votre vie que si vous étiez arrivée déjà accompagnée d’un ami (gars). Pourquoi? C’est la théorie du mâle Alpha, la compétition entre hommes, le jeu ultime démontrant la capacité virile. En arrivant déjà accompagnée, vous devenez la proie tant attendue du chasseur, un trophée de chasse qu’il voudra exposer dans son salon!

Retirons la connotation sexuelle de nos propos et sortons du bar si vous le voulez, c’est la même chose! Pour tous les jeux! Dans tous les sports, activités, jouets (ex. : visitez le Salon de l’auto sport et vous verrez à quel point la passion est forte pour détenir le plus beau et le plus puissant véhicule – un homme passionné n’économise rien pour performer dans son sport ou activité) : mettez un rival devant un homme et il voudra vaincre. À tous les coups! Et vous, mesdames, ne venez jamais (et je dis bien jamais!) au travers de sa route dans l’exercice de son sport, activité et/ou passion, il vous passera dessus! À tous les coups! D’une manière ou d’une autre, directement ou indirectement, vous serez piétinée, sans aucune pitié.

Conclusion

Je sais que mes propos peuvent sembler d’une bassesse indigne et généraliste à l’égard des hommes, mais ces comportements sont inconscients. Qu’on le veuille ou non, le cerveau de l’homme est ainsi constitué qu’il a conservé tous ses instincts primaires. Ces instincts sont essentiels à la vie sur terre! L’objectif de ce texte n’est pas de les lui retirer! Bien au contraire.

L’objectif est de vous aider à faire le bien dans votre vie ; à mieux comprendre le cerveau masculin pour mieux vous y adapter. Le meilleur moyen de faire le bien partout dans l’univers est de commencer de le faire dans notre petit jardin.

Les relations de couple sont remplies de haut et de bas. À notre bureau, nous travaillons avec les bas (ex. : divorce, séparation et garde d’enfants). Ici, et nous l’écrivons en toute humilité et sans prétention, la plupart de ces bas se fondent sur cette incompréhension institutionnelle des besoins différents qu’ont les hommes et les femmes.

Enfin, si j’ai écrit un texte sur l’homme plutôt que la femme, c’est en raison de mon propre sexe (je suis un homme). Bien que j’aie  développé une théorie sur leurs chaussures (voir les feuilletons de la Femme cendrillon), je n’ai pas encore la prétention de connaître les besoins des femmes. Ça viendra peut-être un jour, sait-on jamais!

Utilisez ces techniques pour faire le bien autour de vous.

Pour tous soucis familiaux d’ordre juridique, appelez au bureau, nous pouvons vous aider.

Laisser une réponse