CONSEILS D’AVOCAT GRATUITS!

CONSEILS D’AVOCAT GRATUITS!

LTD Avocat inc. annonce sa nouvelle politique : en aimant la page Facebook de l’entreprise, vous obtiendrez tout à fait gratuitement tous les conseils juridiques dont vous avez besoin pour tout le prochain mois! Dépêchez-vous! Cette offre est d’une durée limitée! … …

Pensez-vous vraiment?

Un peu grossier, peut-être, comme approche, mais est-ce que la fiction de LTD Avocat inc. s’éloigne tant que ça de la réalité?

Je viens de recevoir un appel me demandant si j’étais satisfait de mes services de téléphonie cellulaire. J’ai dit oui. J’attends d’une minute à l’autre l’appel de suivi. Cet appel contient généralement une offre extraordinaire pour un nouveau téléphone cellulaire avec plein de commodités et de gratuités.

Il y a cinq ans, j’ai acheté un véhicule automobile qui avait pour mérite une garantie miraculeuse, la plus longue sur le marché. C’était le signe d’un véhicule bien construit qui allait braver toutes les tempêtes et perdurer de nombreuses années. Depuis deux ans, je reçois du même vendeur automobile des offres remplies de gratuités et de rabais me suppliant, presque, de changer de véhicule immédiatement. Qu’arrive-t-il? Ce n’était pas vrai ce que vous m’aviez dit sur la durabilité du véhicule?

Méfiez-vous de ce qui est gratuit.

Méfiez-vous également de ce qui est moins cher sur le marché, surtout pour un service comme la rénovation ou la construction qui fonde son prix sur des matières premières à prix fixe (même la main d’œuvre est à coût fixe dans ce domaine).

Magasinez! Ne cherchez pas le prix le plus bas ; cherchez le bon prix.

Peu importe l’entreprise, dans chaque domaine, il existe des coûts fixes, informez-vous sur ceux-ci. Un exemple facile de coût fixe : le loyer. Regardez autour de vous lorsque vous entrez dans l’espace commercial de l’entreprise visitée. Est-ce que ça fait longtemps qu’elle y est logée? Et si oui, est-ce que les fauteuils pour vous accueillir sont usés? Et si ces fauteuils sont usés, pourquoi le sont-ils? Est-ce l’usure normale du temps ou est-ce une usure prématurée provenant d’un usage excessif du tissu étant donné la pluralité extraordinaire de fessiers qui ont effrité ces sièges durant la dernière année? Ou encore, viennent-ils tout simplement d’être achetés dans une vente de garage d’un vieil immeuble abandonné?

J’exagère à peine.

Mon point : une entreprise est un ensemble, une unité de ressources humaines et matérielles. S’il existe un déséquilibre dans cet ensemble ou cette unité, c’est vous qui en paierez le prix. Comment? Ça peut commencer par la garantie. Que vaut la garantie d’une entreprise déséquilibrée (qui affichait pourtant le meilleur prix!)? Elle ne vaut que quelques sous retirés d’une faillite.

Vous en voulez encore sur les gratuités et sur ceux qui affichent le meilleur prix? Voici où ça peut vous mener.

Dans les entreprises axées sur le service (non limitativement : services informatiques, services de la web communication, services juridiques et services de constructions spécialisés), ce qui se fait généralement est que le prestataire de service établit un prix très alléchant qui, en toute ambiguïté, doit être le prix pour un «clé en main». Il appelle ça une évaluation, un budget, une soumission ; le terme importe très peu.

Très rapidement, l’ambiguïté joue son rôle et le prix alléchant devient un cauchemar pour celui qui l’a accepté. Pour de nombreuses raisons (et parfois ce sont de bonnes), le prestataire demande plus d’argent pour finir le boulot. Le client ne souhaite pas lui en donner plus et il devient alors insatisfait des services rendus. Ce n’est pas de la magie, c’est de la psychologie sur les états d’âme d’une personne. Le prestataire demandant plus d’argent devient un ennemi et le client interprète toutes ses actions comme étant contraire à ses intérêts. Il veut alors changer de prestataire, effacer le contrat signé et partir à neuf avec un deuxième prestataire sans avoir à payer un seul sou au premier.

Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

En vertu du contrat de service (et en vertu de la loi également), le donneur d’ouvrage doit payer le travail déjà effectué par le prestataire de service même si ce travail n’est pas terminé. Dans ces circonstances, allez-vous changer de fournisseurs? Vous paierez d’un côté pour vous débarrasser du premier prestataire et de l’autre vous paierez un deuxième pour recommencer de nouveau (note : «recommencer de nouveau» est un pléonasme, mais c’est réellement la sensation de la personne qui est prise dans cette problématique – toujours devoir recommencer). Dans ces domaines axés sur le service, la nouvelle ressource ne reprendra pas le travail de l’autre ou si elle le reprend, ce ne sera pas avant une étude coûteuse de ce qui a déjà été fait… Ce qui leur fait dire la plupart du temps : «Ça coûterait moins cher de recommencer!».

«Mais il y a des lois!», me direz-vous. «Si le premier prestataire n’a pas remis un bon travail, je peux le poursuivre!»

Au risque de me tirer dans le pied, je répondrai que oui, mais l’avocat vous dira qu’il faut laisser la chance à ce premier prestataire de faire son travail au complet pour obtenir une quelconque garantie ou, sinon et peut-être seulement, prouver qu’il n’a pas agi dans les règles de l’art. Il faut alors engager un expert du domaine où le service a été rendu parce que l’avocat n’en est pas un… Il faut payer l’expert parce que sinon le Tribunal pourra conclure qu’il n’est pas objectif (c’est probablement le concurrent du prestataire poursuivi!). Il faut également payer l’avocat parce que sinon… il n’engagera pas l’expert…

Je vous l’ai dit, c’est un véritable cauchemar vécu par plusieurs de mes clients à travers mes années de pratiques et ça commence toujours (ou presque) par l’appât que constitue un bas prix.

Que faire alors? Magasinez et retenez l’entreprise qui vous donnera un bon prix, un prix sérieux et correspondant à la valeur du marché. Pas le plus bas, le bon. Si la personne qui vous offre le bon prix n’est pas disponible, attendez-le parce que celui qui vous offre le meilleur prix n’est pas une offre alternative, ce n’est pas un plan B. Vous devez l’ignorer.

Une fois l’entreprise choisie, signez un contrat sérieux et bien fait parce qu’il sera à l’avantage des deux parties. La qualité du contrat est un autre signe de l’équilibre, de l’unité de l’entreprise avec qui vous vous apprêtez à faire des affaires. Et si vous voulez un avis juridique rapide sur la valeur du contrat que votre prestataire souhaite vous faire signer, appelez au bureau de LTD Avocat inc. Je vous ferai un bon prix et vous n’aurez pas à «aimer» ma page Facebook pour le mériter!

Bon magasinage!

Laisser une réponse